Pose d’un parquet : quelle sous-couche choisir ?

sous couche parquet

La pose d’une sous-couche de parquet, lors d’une construction de maisons, vous permettra de palier des problèmes d’humidité, d’isolation acoustique, phonique, thermique et des chocs. Cette membrane protectrice sera un agent de cohésion efficace entre le sol et votre parquet. Elle existe en différentes épaisseurs qui peuvent s’adapter à tous vos besoins.

Les différents type de sous-couches de parquet

Il existe de nombreux types de sous-couche parquet sur le marché. Votre option se fera donc selon le parquet choisi et ses problématiques. Le modèle en mousse de polystyrène est apprécié particulièrement pour sa résistance aux chocs et à l’humidité. Cette sous-couche isolante sous un parquet se révèle très efficace pour l’isolation thermique et pour l’amortissement des bruits d’impact. En cas d’une rénovation, son épaisseur s’adapte bien pour combler les irrégularités. Pourtant, elle ne résiste pas efficacement aux flammes. La sous-couche en liège présente plusieurs avantages. Elle est performante, saine et écologique, tout en vous apportant une très bonne isolation acoustique et phonique. Elle est adaptée spécialement aux parquets collés, stratifiés ou flottants. Son système ajouré vous permettra une pose rapide et simple. Par contre, vous ne pouvez pas l’utiliser pour corriger une irrégularité supérieure à 0,5 mm. En mousse polyéthylène, la sous-couche isolante sous un parquet montre de la résistance à une basse température tout comme la haute chaleur ou passable. Elle est aussi performante en isolation acoustique. En fibre de bois, elle possède plusieurs avantages d’être recyclable, écologique, résiste à l’humidité et respecte l’environnement. C’est un excellent matériau pour l’isolation phonique et thermique. Le pare-vapeur est un équipement qui s’ajoute dans les différents types de sous-couche cités auparavant pendant la pose des parquets stratifiés ou flottants. Pour plus d’informations sur les divers types de sous-couche de parquet, consultez ce site.

L’importance d’installer une sous-couche sous le parquet dans votre maison

Tous les types de sous-couche parquet présentent de nombreux avantages. Les sous-couches permettent d’améliorer l’isolation thermique, acoustique et phonique des pièces superposées. La pose d’une sous-couche empêche la propagation des bruits dans votre habitation. Elle vous protège d’impacts sonores provoqués par les vibrations provenant des pièces du dessous. La sous couche sous le parquet atténue les sons aériens et les bruits de pas de l’ensemble des pièces. Elle crée une meilleure isolation thermique qui vous protège du chaud comme du froid. Elle évite la déperdition d’énergie pendant toutes les saisons. Les sous-couches en polyéthylène et en liège représentent les plus de performances au niveau d’une régulation thermique. L’installation d’une sous-couche en dessous du plancher le protège de l’humidité et de toutes les pièces. Elle permet également d’isoler le sol. Cela concerne particulièrement les rez-de-chaussée, surtout si vous ne disposez pas d’espace non-chauffé ou de vide sanitaire sans une étanchéité convenable. Ainsi, la sous-couche limite la remontée de toute humidité. Elle aide à prolonger la longévité du parquet et rendra votre habitation plus saine. Après avoir retiré un ancien parquet ou un carrelage, la sous-couche a pour rôle de régulariser le sol. En bref, en posant une sous-couche pour le parquet, vous profiterez de tout le confort possible et d’une ambiance chaleureuse à toutes les pièces de votre habitation.

Les critères de choix de sa sous-couche sous le parquet

Choisir une sous-couche parquet devrait répondre à des besoins spécifiques et selon votre budget. Il existe deux principaux types de poser un parquet : le collé et le flottant. Lors de la pose de sous couche sous le parquet flottant, toutes les sous-couches conviennent, qu’il s’agit d’un sol stratifié ou massif. Et cela en fonction de votre goût et l’isolation favorisée. Par contre, avec un parquet collé, il est conseillé de choisir une sous-couche en polyéthylène ou en liège. Pour l’installation d’un parquet cloué à des lambourdes, vous pouvez opter entre un pare-vapeur ou une sous-couche en liège. Exemple : le besoin d’une isolation acoustique d’un recouvrement d’un sol au rez-de-chaussée n’est pas le même que celui d’un appartement à l’étage. Il est donc important de sélectionner les meilleurs rapports qualité/prix en fonction de vos attentes. Pour l’évaluation d’une sous-couche résiliente disponible, vous devriez en premier lieu, prendre en considération du prix d’achat au mètre carré, de la performance de l’isolation thermique. En outre, tenez compte de la compatibilité avec le sol chauffant, de l’intégration d’un pare-vapeur ou non, ainsi que du niveau de compensation d’irrégularités du sol. Étudiez également la facilité de la pose de votre sous-couche, l’atténuation des bruits dans la pièce et des bruits transmis dans les appartements du dessous. 

Faire du closing : les 3 meilleures techniques pour conclure vos ventes
La retraite complémentaire, un complément indispensable