Quel gaz mettre dans une citerne enterrée ?

gaz en citerne

Pour les professionnels comme pour les particuliers, le gaz représente une source d'énergie indispensable au quotidien. Il existe plusieurs façons de bénéficier de ses bienfaits. Si votre maison ne peut être raccordée au réseau de gaz naturel, une citerne de gaz enterrée représente une solution de remplacement plus qu'intéressante. Discret, facile à installer et doté d'une bonne longévité, ce dispositif possède plusieurs atouts de taille. Conçu pour garantir une sécurité optimale, il vous permettra de pourvoir à la majeure partie de vos besoins domestiques.

Quel est le gaz qui est stocké à l'intérieur d'une citerne enterrée ?

Le combustible que l'on retrouve habituellement dans une cuve de gaz enterrée est le propane. Il appartient à la famille des hydrocarbures. On le reconnaît à diverses caractéristiques dont un poids léger, l'absence d'odeur et une non-toxicité. Il s'agit d'un combustible fossile qui provient du raffinage du pétrole brut ou de l'extraction du gaz naturel. Pour faciliter son transport et son stockage, le propane est liquéfié. Tout comme le butane, il fait partie des GPL (Gaz de pétrole liquéfié). S'il présente nombre d'éléments communs avec lui, il s'en distingue cependant sur plusieurs points. Le principal d'entre eux est la température d'ébullition. Si elle est de 0°C pour le butane, elle est de -44°C pour le propane. Capable de résister aux hivers les plus rudes, ce dernier peut être stocké à l'extérieur, dans des bouteilles ou une citerne. On distingue deux types de cuves :

  • La citerne aérienne : elle est simplement posée au-dehors sur une dalle. Son installation présente l'avantage d'être simple, rapide et économique.
  • La cuve enterrée : comme son nom l'indique, elle est installée sous terre. Le gaz dans une citerne enterrée convient à tous les types d'utilisations, tant professionnelles que domestiques. Vous pouvez notamment vous en servir pour obtenir de l'eau chaude, alimenter votre barbecue durant vos soirées estivales, etc.

La somme à dépenser pour acquérir un réservoir de gaz enterré varie en fonction de plusieurs facteurs, dont son volume ainsi que les conditions figurant dans votre abonnement de gaz. Vous avez également la possibilité de louer ou d'acheter votre citerne. Dans le premier cas, le prix sera environ de 300 euros TTC, contre 900 euros TTC en moyenne pour un achat. Du fait de travaux d'installation plus conséquents, le coût d'un réservoir enterré est plus élevé que pour un modèle aérien.

Quels sont les avantages du gaz stocké dans une cuve souterraine ?

Opter pour du gaz dans une citerne enterrée, se révèle intéressant pour diverses raisons :

  • Une installation discrète et esthétique : si vous ne souhaitez pas que l'aspect disgracieux d'une cuve de gaz enlaidisse votre jardin, un modèle enterré répondra à vos attentes en termes d'esthétisme. Installée dans le sol, votre citerne sera d'une discrétion à toute épreuve. Seul son capot restera visible. D'une couleur verte ou marron, il affleure tout juste le sol et se confond presque avec l'environnement ambiant.
  • Un gain de place conséquent : enseveli sous terre, votre réservoir de gaz a l'avantage indéniable d'être peu encombrant. Quels que soient son volume et ses dimensions, il ne vous gênera en aucun cas du fait de son installation souterraine. Vous pouvez en outre semer de l'herbe autour du capot. Le périmètre de protection d'une cuve enterrée est de seulement 1,5 mètre (contre 3 mètres pour un modèle aérien). Il est toutefois interdit d'y garer votre voiture, d'y installer une construction ou d'y organiser un barbecue.
  • Un dispositif qui bénéficie d'une longue durée de vie : jeter son dévolu sur une citerne de propane enterrée plutôt que sur un réservoir aérien, c'est faire le choix de la durabilité et de la sécurité. Installée sous terre, elle n'est pas exposée aux intempéries et est davantage à l'abri des dangers (projectiles, chocs, etc.) en provenance de l'extérieur. Un réservoir souterrain, c'est non seulement la garantie de pérenniser votre stockage de gaz mais aussi votre installation. Selon les experts de Butagaz, la durée de vie d'une citerne enterrée est évaluée en moyenne à une quarantaine d'années.

Quelles sont les étapes et les règles à respecter concernant l'installation d'une citerne de gaz enterrée ?

Comme pour tout dispositif dévolu au stockage de combustibles, une citerne enterrée doit être installée dans le respect de normes de sécurité très strictes. La pose d'un réservoir de gaz (souterrain ou aérien) s'inscrit dans un cadre légal. Elle est précisément définie par l'arrêté du 2 août 1977 ainsi que par celui du 30 juillet 1979. Une cuve de propane enterrée est notamment dans l'obligation de satisfaire à plusieurs impératifs concernant les distances réglementaires. Pour rappel, elle doit :

  • être située à une profondeur d'au moins 1,50 mètres 
  • être posée à, au minimum, 1,50 m des fondations de votre maison et des alentours (bouches d'égout, dépôt de bois et autres matières combustibles, etc.) 
  • respecter une distance de trois mètres avec n'importe quel équipement et dispositif électrique.

Des contraintes en termes d'entretien sont également stipulées par la loi. La citerne doit être obligatoirement contrôlée tous les trois ans par un professionnel agréé. Vous devez également, en vous référant à la jauge magnétique située au niveau du capot, prévoir sa maintenance ainsi que son approvisionnement. En ce qui concerne la pose d'un réservoir enterré proprement dite, elle dure environ une demi-journée. Elle se déroule chronologiquement de la manière suivante :

  • Le balisage de la zone de travaux par les professionnels en charge de l'installation.
  • Le creusement de la fosse et des tranchées.
  • Le dépôt de la citerne au fond du trou.
  • Le raccord du réservoir enterré à votre logement.
  • Le comblement de la fosse ainsi que l'aplanissement du terrain.
Énergie solaire à portée de main : les avantages de l’installation de panneaux solaires
Expertise artisanale : les compétences d’un charpentier à Annecy

Plan du site