Qu’est-ce que la chirurgie buccale ?

Lorsque vous vous rendez chez le dentiste, ce dernier vous recommande toutefois de recourir à la chirurgie buccale ou la stomatologie. Nombreuses personnes ont peur d’entendre ce mot, elles pensent qu’il s’agit d’une opération dangereuse, chère et douloureuse. Pourtant, c’est une intervention médicale comme tant d’autres. En quoi consiste-t-elle ? Quand est-ce indispensable ? Quelles sont les informations essentielles à savoir avant de procéder à l’intervention ?

C’est quoi la chirurgie buccale ?

Lors d’une visite chez le dentiste, ce dernier peut prescrire à un patient la chirurgie buccale pour régler le problème. Cela dépend de chaque situation. Il s’agit d’une spécialité dans la médecine dentaire reconnue dans le monde entier. Elle s’implique pour le traitement de certaines maladies et blessures de la bouche, du visage, des dents ou encore des mâchoires.

C’est le chirurgien buccal qui effectue l’opération. Pour pouvoir exercer une telle intervention, il doit disposer d’un diplôme universitaire. Dans plusieurs pays, il est exigé qu’un tel spécialiste ait suivi une formation particulière en chirurgie buccale et maxillo-faciale. La durée de la formation va de 5 à 7 ans. Il a la possibilité d’associer son travail avec d’autres spécialités comme la chirurgie esthétique, l’orthopédie … Après avoir réussi un examen et obtenu une certification nationale, il devient un spécialiste dans ce domaine. Il peut proposer à ses patients des interventions chirurgicales sur les maxillaires et toutes les structures faciales.

Ce chirurgien effectue plusieurs actes, à commencer par l’extraction des dents des sagesses. Il dispose aussi le droit de corriger les déviations des mâchoires. Si nécessaire, il pose les implants dentaires, les greffes osseuses, etc. Dans certains cas, il lui arrive même de traiter les kystes et les tumeurs des mâchoires. Tout individu qui a des malformations sur le visage peut également y recourir.

Essentielle pour élever les sinus

Une élévation des sinus est considérée comme une intervention chirurgicale compliquée. Elle permet de soulever la membrane des sinus et d’effectuer une greffe osseuse. La greffe osseuse s’impose parfois pour placer un os sur la mâchoire supérieure en dessous des sinus. L’os doit se trouver dans la région des prémolaires ainsi que des molaires.

Afin d’accueillir l’implant dentaire, l’opération nécessite l’ajout en profondeur de l’os. Dans le cas contraire, il peut se détacher. Il risque aussi de rompre ou encore de perforer la membrane qui se trouve sur les sinus. Sachez qu’une membrane perforée entraîne une infection et au fil du temps, l’implantologie ne sert à rien. Une telle opération nécessite de la compétence. Voilà pourquoi elle figure parmi les chirurgies buccales à réaliser avec prudence.

Que savoir avant de recourir à la chirurgie buccale ?

Lorsque vous vous rendez chez un dentiste, ce dernier vous fournit les renseignements sur ce que vous devez réaliser avant l’opération. Il vous informe sur les précautions à prendre pour que l’intervention soit une réussite. Il vous donne en même temps les informations nécessaires après la chirurgie, les médicaments que vous pouvez prendre ou non.

Si l’intervention nécessite une anesthésie générale, le chirurgien dentiste vous dit d’éviter les aliments la nuit avant le jour. Normalement, le docteur effectue l’opération tôt le matin, cela aide à réduire l’inconfort de la faim. Une fois que vous entrez dans la salle, demandez au praticien les questions dont vous vous posez. Il vous rassure sur combien de temps vous allez récupérer, si vous devez prendre des antibiotiques, si vous devez limiter la consommation de certains aliments, etc.

Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas d’informer le médecin si vous avez des allergies à certains médicaments ou si vous avez déjà subi d’autres chirurgies dans le passé. Chaque cas diffère d’un patient à un autre.