Louer un utilitaire : comment éviter les mauvaises surprises

location de camion

Malgré son apparente simple, la location des utilitaires peut vous réserver de mauvaises surprises. Conditions tarifaires masquées, variété des véhicules et des formules, litiges assurance et retour, tous ces pièges vous attendent. La prudence s’impose, car un contrat échoué peut entraîner des pertes de plusieurs milliers d’euros. Ainsi, il existe toujours des moyens pour éviter les mauvaises surprises.

Identifiez vos besoins réels

Qu’il s’agisse de rechercher un véhicule utilitaire pour transporter des marchandises ou de louer un camion pour déménager, le premier réflexe est d’identifier vos besoins. Ainsi, le volume en mètre cube, la nature de la cargaison à charger dans le véhicule et la durée d’utilisation prévisible sont des paramètres essentiels. Ce n’est pas logique de louer un camion de 20 m3 pour transporter quelques cartons ou, à l’inverse, un camion de 3 m3 pour déplacer vos meubles d’un grand appartement plein. Payer une journée de location pour une heure de trajet n’est plus cohérent. Les charges utilitaires sont généralement comprises entre 3 m3 (camionnette) et 23 m3 (camionnette moyenne). Ainsi, consultez ce site internet spécialisé pour vous aider à estimer tout le volume des cartons et meubles pour un déménagement. Des calculateurs performants y sont même disponibles. Après avoir choisi une date, vous chercherez bien sûr l’utilitaire dont vous avez besoin. Vos options seront différentes selon que vous déménagez ou déplacez une machine à laver.

Choisissez les meilleures conditions et formules sur le marché

La location de véhicules utilitaires se fait en agence ou en ligne. Désormais, les meilleurs prestataires combinent les deux modes de réservation. Les véhicules sont généralement récupérés auprès d’une agence spécifique et restitués au même endroit. Certains fournisseurs proposent la livraison à domicile moyennant un supplément de quelques euros. Pour les longs trajets, la formule « aller simple » est particulièrement utile. Le véhicule est donc remis dans le lieu de destination à l’une des agences du loueur, mais pas à l’agence de départ. Des comparateurs de prix montrent qu’un fourgon 3/5 m3 et l’utilitaire de 8/10 m3 coûtent quelques dizaines d’euros par jour. C’est le prix de base pour une journée de huit heures à dix-huit heures, hors carburant et kilométrage limité d’environ 150-200 km. Réduire le kilométrage et/ou louer un utilitaire pour quelques heures peut réduire de moitié les coûts. Des plans de kilométrage illimité plus chers existent également. La location d’un véhicule utilitaire se fait sur la base contractuelle. Les prestataires peuvent exiger un permis de conduire (jusqu’à 3 ans). Vous devez également préparer un justificatif de domicile ainsi qu’un dépôt de garantie de plusieurs centaines d’euros. Le contrat stipule que le carburant sera à la charge du locataire. Et seule l’assurance responsabilité civile est incluse dans le loyer. Cela comprend l’indemnisation des dommages aux autres véhicules et aux personnes en cas d’accident. Pour les assurances complémentaires (dommages, vol ou incendie de la van de location et de vos biens), vous devez souscrire une assurance complémentaire. Les prix varient selon ce qui est couvert et les franchises. En plus de l’offre kilométrage illimitée, le contrat vous oblige à ne pas dépasser le nombre de kilomètres durant la période de location. Tout dépassement est facturé séparément. Il en va de même pour les dérogations aux délais.

Prenez des précautions lors du choix du véhicule

Vérifiez d’abord si le conducteur principal dispose d’une carte de crédit (carte de débit différé) ou d’une carte de débit instantanée, qui doit être émise par une banque disposant de fonds suffisants pour couvrir une caution/franchise. Cela doit être indiqué au recto de votre carte. Si vous avez une carte de crédit, vous avez toutes les options. Si vous possédez une carte de débit, assurez-vous que la société de location l’accepte. Si vous prévoyez de réserver longtemps à l’avance, pensez à vous procurer auprès de votre banque une carte à débit différé. Vérifiez les heures d’ouverture de l’agence. Si vous récupérez votre voiture à l’aéroport après votre vol, veuillez noter le numéro de vol. Pendant l’heure de prise en charge, il vaut mieux indiquer trop tard et attendre plutôt que trop tôt. En effet, le service client peut toujours agir si l’heure de prise en charge n’est pas dépassée. Tenez compte des évaluations des clients, plutôt que de penser que les grandes marques sont synonymes de sérieux. Pour vous apporter plus d’informations, la direction générale du ministère de l’Économie chargée de la consommation a publié un manuel pratique sur la location de voiture. Ce document vous invite continuellement à comparer les devis et à lire et comprendre avant de signer votre contrat de location. La loi impose à un professionnel de la location de vous fournir toutes les informations sur les conditions de location utilitaire. Pensez également à demander systématiquement des devis détaillés et à réserver au plus vite. Vous pouvez bénéficier de prix réduits. Demandez une déclaration écrite contradictoire du véhicule avant de remettre les clés. Soyez minutieux et faites attention à chaque détail pour ne pas être déduit de la caution. Répétez le même processus lors de la récupération. Rappelez-vous que vous avez certaines obligations. Et pour les locations de plusieurs jours, il vous appartient d’effectuer l’entretien de base du véhicule (niveau d’huile, liquides, etc.). En cas d’accident, vous devez également prévenir le loueur avant de prendre en charge ou de réparer le véhicule.

Qui peut conduire le véhicule utilitaire de location ?

Lors de ces formalités, vous devez également procurer le permis de conduire de celui qui va conduire le véhicule. Pour les gabarits inférieurs à 20 mètres cubes, être titulaire d’un permis B (permis voiture) d’un an ou plus est généralement suffisant pour signer un contrat de location. Les conditions sont parfois plus strictes : pour louer un véhicule utilitaire de 12 m3, il faut 3 à 5 ans ou plus d’expérience de conduite. Après la signature du contrat, vous ne pouvez pas laisser d’autres personnes conduire. Mais il est vraiment possible de demander au loueur de désigner un conducteur supplémentaire qui devra lui aussi présenter son permis de conduire. Ainsi, vous pouvez conduire à tour de rôle, par exemple sur de longues distances. Notez qu’il existe des agences qui proposent des solutions pour les moins de 25 ans ou les jeunes conducteurs, la majorité du temps par le biais d’une assurance spéciale qui devient donc obligatoire. Il est essentiel de bien préparer votre location de camionnette, de l’adapter à vos besoins pour la rendre contractuelle et éviter les (très) mauvaises surprises.

Bien réserver l’utilitaire de location pas cher

Vous passerez en revue les devis, les tarifs et la disponibilité des véhicules de diverses sociétés de location par date. Les deux derniers critères sont déterminants pour votre réservation. Ensuite, vous serez intéressé par les conditions de location camion : quand le reprendre, le rapporter, combien de kilomètres sont inclus dans le prix, etc. Si vous désirez trouver une location utilitaire pas chère, il est conseillé d’utiliser le comparateur en ligne pour trouver le meilleur prix. Lisez attentivement le bon de réservation que vous avez reçu, notamment les conditions d’annulation. Ce qui fait partie du contrat de location. Portez une attention particulière aux documents qui seront remis à l’agence de location : permis de conduire, pièce d’identité, carte bancaire (débit ou crédit) au nom du conducteur principal. Augmentez votre limite de carte de crédit. Pour toute modification ou clarification (dates, conducteur principal, vols retardés ou annulés), veuillez contacter le service client du comparateur avant de prendre en charge le véhicule. Soyez prudent, car tout changement de nom, de date, d’heure, de classe de véhicule entraînera parfois une baisse du prix, mais le plus souvent une augmentation. Notez surtout le numéro du service client puis conservez-le avec vous.

Comment faire des faire-parts uniques ?
Pourquoi engager un couvreur professionnel ?