Les meilleurs produits naturels entrant dans la composition des cosmétiques bio

Cosmétiques bio

De la crème hydratante au soin du visage, les cosmétiques certifiés biologiques ont définitivement envahi les rayons. Appréciés pour leur meilleure tolérance cutanée, leur impact minimisé sur l’environnement et leur bon rapport qualité/prix, ils contiennent certains ingrédients aux vertus avérées, qui leur permettent de se montrer aussi efficaces que les cosmétiques traditionnels. Découvrez les produits phares plébiscités par les grandes marques, dont les effets ne sont plus à prouver.

Que contient une crème hydratante bio ?

Les crèmes hydratantes traditionnelles sont confectionnées grâce à un mélange de deux phases, l’une aqueuse et l’autre grasse, qui s’émulsionnent pour former une texture onctueuse. Si la phase aqueuse ne pose à priori pas de problème, puisqu’elle contient uniquement de l’eau, la phase lipidique s’appuie souvent sur des ressources minérales dont la composition est proche de celle du pétrole. Il semble aberrant de se couvrir le visage de cette substance polluante, et pourtant, le lien entre la liste de composants et la réalité n’est pas toujours facile à faire.

En choisissant une crème hydratante bio, vous êtes au moins assuré que les ingrédients sélectionnés sont issus du milieu naturel à forte proportion. Le beurre de karité, les huiles végétales, la cire d’abeille constituent autant de ressources renouvelables et saines qui apportent leurs bienfaits au produit. Sur fr.nuxe.com, vous pouvez retrouver la liste des ingrédients majeurs utilisés dans les cosmétiques bios ainsi que leur intérêt spécifique pour la peau.

Des ingrédients particulièrement adaptés aux peaux sensibles

Les végétaux et substances d’origine biologique subissent des tests très contrôlés. Ils sont exempts de la plupart des pesticides chimiques utilisés en agriculture. Ceci leur confère une bien meilleure tolérance par les peaux sensibles.

En tant que réservoir quasiment inépuisable, la nature fournit une réponse à chaque problématique de peau. Vous cherchez une lotion pour peaux sèches ? Elle pourra contenir du miel, profondément cicatrisant et apaisant, ou de la jacinthe d’eau, une plante tropicale anti-déshydratation. Vous avez plutôt besoin d’un soin pour lutter contre les imperfections ? Là encore, le monde végétal répond facilement à votre demande. Le nymphéa blanc assure un effet purifiant tandis que la noisette participe à la protection et à l’hydratation de la peau.

Les peaux matures ne sont pas oubliées. La nature offre également des ingrédients aux vertus anti-âge qui aident à lutter contre le relâchement cutané et les rides. Le bougainvillier assure une action régénérante bénéfique pour les cellules de l’épiderme. Le lys contribue lui aussi à raffermir les couches cutanées pour un effet peau lisse et rajeunie entièrement naturel.

Les peaux atopiques ou sujettes aux réactions localisées peuvent compter sur les ingrédients biologiques phares des cosmétiques bios. L’huile de bourrache, nourrissante, la rose de Damas, d’une douceur incroyable, le tsubaki, utilisé par les japonaises ou la fleur de safran, régénérante, sont autant de sources bénéfiques que les grandes marques incluent dans leurs soins contour des yeux, leurs crèmes pour le corps ou leurs gommages spécifiques aux peaux sensibles.

La part d’ingrédients naturels dans les cosmétiques bios

Il existe de nombreux labels différents relatifs à la cosmétique biologique. Étant donné la quasi impossibilité de produire des cosmétiques entièrement composés d’ingrédients bios, ces labels s’appuient sur un certain pourcentage d’ingrédients naturels et excluent une grande partie des adjuvants de synthèse. Le label Cosmébio, par exemple, autorise un minimum de 20% d’ingrédients bios et de 95% d’ingrédients d’origine naturelle. Ceci s’explique notamment par l’utilisation fréquente d’eau dans la fabrication des produits, eau qui ne peut être déterminée comme biologique, et de certains minéraux non toxiques mais ne pouvant pas non plus obtenir de certification. Parmi les ingrédients végétaux, une proportion d’environ 95% d’entre eux doit provenir de cultures biologiques.

Si certains conservateurs, certains tensioactifs ou certains détergents sont très difficiles à remplacer par des équivalents naturels, ils restent présents en faible quantité dans les cosmétiques bios. De plus, les adjuvants les plus dangereux sont systématiquement éliminés du cahier des charges, notamment ceux dont l’action de perturbation endocrinienne est avérée. Les lotions, crèmes hydratantes et gommages certifiés bios sont donc toujours plus sûrs que leurs équivalents conventionnels.