Le modèle business gagnant de Paul Morlet

Paul Morlet

Une paire de lunettes aux environs de dix euros, est-elle prête en dix minutes ? C’est l’idée folle que défendait Paul Morlet: il envisageait un nouveau business model que tout le monde pourrait utiliser. Pour répondre aux différents besoins et aux souhaits de tous les clients : adultes, enfants, et les personnes sans emploi ou démunies ayant une difficulté à porter des lunettes. En 2014, Paul Morlet ouvre sa première notion store, et avec l’aide de Xavier Niel, il lève 1 million d’euros pour créer une entreprise de lunetterie pour tous.

Le secret de la rentabilité: meilleure vente de lunettes par jour

En 2017, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 21 millions d’euros, ce qui équivaut à la vente de 400 000 cadres de miroirs, avec un prix moyen de 42 euros. Par conséquent, la rentabilité est basée sur les ventes. Paul Morlet a également déclaré à Forbes: on est obligé de s’installer dans des villes densément peuplées, car on vend 110 paires chaque jour.” Une interdiction de profit qui nuit au support client : cela prend 10 minutes chez “Tout le monde Lunettes” et 42 minutes en moyenne chez les opticiens “traditionnels”. Face à une telle réussite, force est de connaître que ce modèle a répondu aux attentes d’une nouvelle clientèle, peu attentive aux suggestions et services. Autres nouveautés sur le marché de l’optique : les grandes distributions qui font ses grands retours dans l’industrie. “Optique Leclerc” prévoit d’augmenter le nombre de magasins de 2,5 d’ici 2025. Carrefour coopère avec Atol pour développer la marque “Carrefour Optique et Audition”. Paul Morlet management vous permet de voir toutes les techniques de business appliquées au sein d’une entreprise.

Les nouvelles concurrences obligent les opticiens à se réinventer

Face à ces nouvelles concurrences, la marque traditionnelle déploie de nouvelle stratégie de différenciation pour stabiliser leur position de leader. Au cabinet Krys, Alain Afflelou et Grand Optical, l’accent est mis sur les appareils auditifs. Par exemple, Alain Afflelou se revendique acousticien et défend des appareils auditifs accessibles à tous. Certaines marques, contrairement aux marques low-cost, positionnent leurs produits sur une position très haut de gamme et offrent un très haut niveau de service à des clients plus exigeants pour Paul Morlet management. C’est notamment le cas pour la marque Lissac, qui donne à ses clients des lunettes sur-mesure. Les listes des services qui accompagnent ce service Lissac sont très longues: des services de suivi ultra-personnalisés, des designers de renom, un outil numérique de pointe, des matériaux précieux, 100% made in France, et même des tests de prototypes imprimés sur une imprimante 3D. Ces offres vont à l’encontre de l’immédiateté low-cost et séduisent le consommateur le plus exigeant, qui a encore aujourd’hui besoin d’un véritable accompagnement client. 

Le système de management du modèle business de Paul Morlet

Il faut beaucoup de courage pour défier des géants comme Afflelou, Krys, Atol sur leurs terres. Paul Morlet, l’entrepreneur inventeur de Lunettes pour tous, a le courage : en trois ans, il a pris 3,5% de parts de marché (en quantité) en mettant en place une stratégie prix offensif. Les gens veulent rencontrer un joueur, un grincheux, un Tapie moderne. Agréable, cet homme s’est révélé être un chef d’entreprise ambitieux mais sage, prudent mais conquérant. S’il bluffe ou parle à tous, ce n’est pas pour impressionner la galerie, faire parler de lui ou provoquer. Voilà, c’est simple, direct et convaincu d’avoir raison. La force est considérable. Optic 2000 est la première marque dans le domaine de l’optique en France, elle s’inscrit dans le sens de l’évolution du modèle de consommation : plus de suggestions, de proximité et de relation client personnalisée. Le produit optique reste des produits sains, et pour la plupart des consommateurs, une méthode basée sur une norme de prix unique n’est pas forcément la plus pertinente.

Les spécificités du modèle business de Paul Morlet

C’est le cas d’Optic 2000, qui met en œuvre depuis de nombreuses années une meilleure stratégie. Le secrétaire général du Groupe, Yves Guénin, a souligné : ” Face au défi de l’abandon des soins de santé, les produits d’optique doivent quitter le magasin. Aller, notamment pour rencontrer des personnes particulièrement difficiles à déplacer. ” Visites à domicile, présence résidente des opticiens en pharmacie dans le désert médical, « rendez-vous réguliers » en EPHAD, ou encore sensibilisation de l’entreprise à une meilleure santé visuelle : Optic 2000 Coopérative utilise de nombreux nouveaux points de contact pour attirer de nouveaux clients, de nouveaux collaborateurs, ou fidéliser d’anciens salariés. Les clients ont trouvé bien entendu leur créneau, mais il est encore très étroit. Même la marque innovante Sensee, basée sur la vente en ligne exclusive comme Credo, a finalement renoncé à ouvrir de magasin physique en 2015. Arguments de vente et éléments marketing forts pour Paul Morlet management. Un marché de niche qui devrait permettre à l’opticien traditionnel de conserver encore longtemps leur avantage concurrentiel.