Comment se déroule une séance de yoga prénatal ?

Yoga prénatal

 Le yoga prénatal fait partie des programmes de préparation conseillé par les gynécologues. La méthode est adaptée à toutes les mamans. Il suffit de réaliser des postures par séance et en présence d’un coach. Le programme accompagne les mamans, tous les jours, dès le 4e mois de grossesse. Si vous êtes enceinte et que cette période de votre vie vous rend si anxieux, stressé et vous mets hors-de-contrôle avec votre entourage, vous pouvez essayer le yoga. Comment faire alors ?

Le yoga prénatal pour un accouchement sans douleur

Le yoga prénatal est une technique de relaxation profonde liée à des postures sagement exécutées dans le but de fusionner le corps et l’esprit. Pendant les périodes de grossesse, certaines personnes agissent différemment, d’autres deviennent constamment nerveuses, parfois souffrent d’insomnie. Pour retrouver l’équilibre et passer la période de grossesse dans la joie et la sérénité, les médecins préconisent la pratique du yoga pour les femmes enceintes. Il est idéal de commencer les séances dès le 4e mois de la grossesse. Pendant cette période, les femmes peuvent apprendre davantage sur leur corps, communiquer avec l’embryon, respirer profondément pour mieux évacuer les toxines. Il est dorénavant plus motivant de pratiquer les exercices, en groupe, dans une salle bien aérée, ou si possible en pleine nature.

Si vous voulez suivre une séance en directe, il existe des programmes spécialisés pour les femmes enceintes. Il suffit de s’inscrire sur des sites spécialisés, et suivre les conseils d’un coach. Plus de 1 000 cours de yoga sont accessibles en ligne sur votre smartphone. Une période d’essai de 30 jours est offerte pour les nouvelles mamans. Le yoga en direct pour jeune maman a des bienfaits prouvé sur la santé. Aucune formalité n’est exigée et les mères peuvent commencer en tant que débutante. Pour les personnes qui présentent des maladies incurables ou des malformations de naissance, un certificat médical est nécessaire. Si vous êtes intéressé par ces pratiques de relaxation pour femmes enceintes, cliquez ici.

Déroulement d’une séance de yoga pendant la grossesse

Seules les femmes enceintes ayant reçus l’aval de son médecin traitant, peuvent suivre les séances de yoga. Pendant la première phase d’initiation et avant toutes les premières postures, les participants sont invités à parler de leur parcours de grossesse, des problèmes courants et des bénéfices qu’elles peuvent avoir en faisant des exercices réguliers. Cet échange va aider l’animateur quelle première posture doit être fait. Cette phase est aussi une étape où les participantes donnent leurs opinions et le résultat positif qu’elles ont ressenti après les séances. Si vous avez un petit souci, c’est le moment d’en faire part à votre coach et pour que certains mouvements seront orientés dans la résolution des problèmes de chacun.

Une séance de yoga se divise en plusieurs étapes, dont une partie dure en moyenne entre 1H à 1H30. Chaque phase est suivie d’une parole douce sur les bénéfices que peuvent en tirer une posture. Parfois les animateurs ajoutent des anecdotes au milieu des exercices. Ces étapes peuvent être exécutées tour à tour telle que la phase d’échauffement, suivi des étirements. On élimine déjà les courbatures qui peuvent surgir. Ensuite, on démarre les exercices avec des postures douces que l’on appelle la période « asanas prénatal ». Sagement traité, on passe à la phase suivante, en exécutant les techniques de respiration ou « pranyama » suivi des exercices de relaxation profonde. À la fin d’une séance, on termine par la phase de méditation. Les différentes phases sont espacées d’exercice de récupération et des petites histoires sur la grossesse. On ajoute des partages d’informations sur le déroulement d’une mise au monde suivi du développement de l’enfant dans le ventre de sa mère.

La phase de salutation au soleil traditionnel

La phase de salutation se situe entre le 5e et le 6e mois de la grossesse. C’est une étape essentielle dans la pratique du yoga, car cela permet à la future maman de fusionner la partie physique avec l’émotion et le spirituel. Les postures doivent être sagement exécutées pour permettre d’entrer à une nouvelle saison sans problème. Si la personne a été assidue durant les séances de yoga, cette phase lui apporte du charme, de la floraison et de la souplesse pour accueillir le nouveau-né. À la fin d’une partie, chaque personne doit ressentir dans l’immédiat l’énergie vitale comprimée dans son corps et garder le bébé en bonne santé.

Rappelons qu’à la différence du yoga classique, celle des femmes enceintes ne pratiquent pas la phase de l’apnée. Si elles exécutent des postures d’inspiration et d’expiration, elles doivent éviter de faire appuyer le ventre contre le sol ainsi que les positions jugées extrêmes. Chaque exercice doit être sagement fait et guidé par un coach. Si la personne a besoin d’un appui, elle peut utiliser une chaise vide ou demander de l’aide à son compagnon. Ils peuvent se prendre par la main et rester le plus stable possible pour réaliser la posture. Cependant, chaque séance se prépare à l’avance, et avant d’engager une personne pour vous accompagner, demander un rendez-vous et une autorisation au préalable.

La relaxation profonde

La technique de relaxation profonde mise au point dans le yoga est une pratique ancestrale vieille de milliers d’années. La méthode est simple et elle est bien exécutée dans les centres d’initiation au yoga. L’un des principes de cette technique consiste à faire des exercices de respiration suivant un trajet de l’air qui entre et qui sort des poumons. Pour cela, on libère tout l’oxygène comprimé dans son corps pour le remplacer d’une bouffée d’air tout en faisant des mouvements harmonieux. Pour les spécialistes, la relaxation profonde utilise le souffle. Libéré de son fardeau, le corps expérimente une détente physique qui procure un bien-être intérieur. Avec des gestes, les participants lâchent prise petit à petit et se laissent porter par le mouvement de l’air, ensuite s’étire avec des exercices doux et harmonieux.

Assistée par un coach, vous étirez votre colonne vertébrale suivie par un léger assouplissement, un basculement du bassin et une élimination des jambes lourdes. À noter que les gestes peuvent être sagement exécutés même si la personne est en phase avec un gros ventre. Parfois, le compagnon soutien la femme dans les exercices, tandis que le praticien sollicite sans forcer les articulations par des étirements et torsions douces qui s’appuient sur le long de la colonne vertébrale. Ensuite, le coach vous laisse faire l’exercice toute seule.

La relaxation est une expérience étonnante, car elle entraîne le corps à se retourner sans douleur les étapes qui suivent l’accouchement. La personne bénéficie d’une sensation d’apaisement, et votre futur bébé également. Les articulations semblent plus légères, les petites tensions, les douleurs et autres symptômes s’effacent progressivement, et la respiration sera améliorée.

Les avantages du yoga pendant la grossesse

Pratiquer du yoga pendant la période de grossesse présente de nombreux bienfaits tant pour la femme que la santé du bébé qu’elle va mettre au monde. Faire du yoga, c’est en quelque sorte anticiper les changements physiologiques et physiques que les femmes subissent durant 9 mois. En faisant des exercices réguliers, le corps de la femme sera préparé physiquement et mentalement avant le jour J. Elle apprendra à mieux maîtriser son corps, être à l’écoute de son périnée, apprendre à communiquer avec son bébé et libérer le stress qui le hante. Avec des pratiques longues et harmonieuses, la femme conservera une expérience particulière, préserve une pensée positive et savoure une sensation de bien-être.

Pour les personnes qui ont entraîné leur corps dans des exercices physiques réguliers, par exemple, les femmes sportives ou militaires. Le yoga sera une occasion de vaincre la fatigue, et se concentrer sur l’épreuve qui va venir. Sans trop y forcer, les coachs préparent les gestes qui tonifient le corps, aident au sommeil profond et ajuste la colonne vertébrale au fur et à mesure que la prise de poids devient sérieuse. Les dernières séances de yoga préparent les femmes à un accouchement sans incident et de maîtriser ses respirations. Enfin, la pratique du yoga en groupe permet de tisser des liens. Le partage d’expérience est primordial pour les nouvelles mamans afin d’anticiper l’avenir.