Comment identifier les zones de passage et de stationnement ?

zones de passage

Il existe des marquages au sol pour chaque place de stationnement, chaque aire de stationnement et chaque zone d'arrêt temporaire. Ces zones sont marquées par des lignes peintes ou moulées, et tout le monde peut les voir et les connaître. Comme ces zones doivent répondre à certaines normes, tout le monde peut les comprendre et les identifier. Elles sont une composante de la matérialisation et de la représentation du code de la route. De plus, parce qu'elle est contrôlée et soumise à certaines opérations tout au long du processus d'apprentissage, la zone de stationnement a un caractère unique.

Les nombreux types de zones de stationnement !

Pour pouvoir se garer dans ce type de zone, il faut utiliser un disque indiquant l'heure d'arrivée et la durée de stationnement autorisée. Une notice explique le caractère éphémère de ces lignes, qui sont brisées et peintes au sol sous forme de lignes bleues pointillées. En fonction de leur emplacement, ces zones peuvent avoir des dimensions différentes. Ces zones sont faites pour s'adapter à tous les types de voitures légères. Les lignes blanches et la mention " payer " peinte juste en dessous servent de marquages au sol pour les zones de stationnement payant. L'écriture est réalisée au pochoir. Les villes, les villages, les abords de certaines structures importantes peuvent tous avoir ce type de marquage au sol (aéroport, port, etc.). Il est matérialisé par des lignes discontinues. Bien évidemment, les indicateurs qui supportent la signalisation horizontale sont présents dans ces zones pour marquer leur présence. Comme les aires de stationnement peuvent être construites de différentes manières, notamment en créneaux, en épi et en position longitudinale parallèle à la route, il s'agit d'une situation unique. En outre, les aires de stationnement comprennent souvent des espaces réservés aux personnes handicapées.

Quel type de matériaux de marquage routier utilise-t-on dans ces zones ?

La peinture est souvent la substance la plus utilisée. Cependant, la résine thermofusible est de plus en plus répandue car elle offre une durée de vie beaucoup plus longue aux marquages réalisés. Dans tous les cas, ce sont les caractéristiques de l'aire de stationnement qui déterminent la couleur. Le jaune, par exemple, indique une zone de stationnement interdit. Les places de stationnement à durée limitée sont marquées en bleu. Le blanc désigne une zone de stationnement payant et gratuit. Le type de matériau de marquage routier employé détermine la manière dont il doit être appliqué et mis en œuvre. Un compresseur sans air sera utilisé pour appliquer la peinture afin d'assurer l'adhérence du produit et d'accélérer le processus. Un rouleau sert à marquer certaines zones, mais celles-ci sont souvent réservées ou utilisent des pictogrammes uniques (par exemple, les places pour handicapés). Un fondoir et un sabot d'application sont nécessaires pour appliquer la résine. Il s'agit d'une technique réservée aux experts en la matière.

Signalisation routière dans les zones habitées !

Dans les zones développées, il existe de nombreux marquages au sol différents. Ce sont des voies de circulation très fréquentées, il est donc important d'informer au mieux tous les usagers en utilisant le moins d'espace possible sur les différents segments de route. Les marquages routiers permettent de communiquer autant d'informations que possible tout en maintenant les voies libres de toute congestion. C'est pourquoi les routes des zones métropolitaines comportent une grande variété de marqueurs. Les lignes de feux de circulation, les panneaux de céder le passage, les lignes STOP et les passages pour piétons sont quelques exemples de marquages routiers courants qui sont perpendiculaires au sens de la marche. Il s'agit d'un groupe de rectangles blancs disposés en ligne transversale. Ce marquage sert à désigner l'emplacement d'un passage pour piétons sûr. Un panneau STOP adjacent à une ligne pleine. Le conducteur doit s'arrêter sur cette ligne avant de redémarrer sa voiture. Une ligne discontinue à côté d'un panneau de céder le passage. Tant qu'il n'y a pas de voiture qui attend pour passer, cette ligne permet à l'automobiliste de s'engager immédiatement sur une voie. Les lignes de franchissement qui affectent les feux de circulation sont représentées par une rangée de lignes pointillées blanches.

Stationnement et marquage au sol : le respect des règles est essentiel !

La loi concernant la désignation des places de stationnement est une norme : la norme NF P91-100 s'applique aussi bien aux aires de stationnement accessibles au public qu'aux places de stationnement privées. Elle contrôle tous les aspects de la création de ce type d'espace. La couleur, la longueur et la largeur des lignes sont toutes précisées dans un document de référence. Le nuancier RAL, par exemple, est utilisé comme référence pour les couleurs. Les couleurs courantes sont présentées ainsi que les applications possibles. Un marquage de sol est inutile en dehors de ce contexte. Il doit être conforme à la norme NF P91-100 et s'inscrire parfaitement dans les directives établies par le code de la route. Faites appel à une entreprise spécialisée ou à un professionnel si vous devez équiper un espace, un parking d'entreprise ou tout autre lieu d'un marquage au sol conforme. C'est le seul moyen de garantir que le marquage sera réalisé dans le respect des normes de l'artisanat.

Pare-choc avant d’occasion : économisez sans compromettre la qualité
Les avantages de l’assurance auto en ligne pour les utilisateurs

Plan du site