Choisir le bon modèle d’échelle pour artisan couvreur

Une échelle de toit

Travailler sur un toit est dangereux et hasardeux. Une mort sur cinq dans la construction est directement causée par un accident sur le toit et elle affecte les propriétaires comme les professionnels. C’est pourquoi le choix du meilleur modèle d’échelle de toit est important.

Une échelle de toit : de quoi s’agit-il et comment la choisir ?

Une échelle de toit ou une échelle de couvreur est une échelle suspendue, dont le sommet est composé d’une paire de crochets qui vont s’accrocher au toit. Il doit y avoir une certaine distance entre le toit et l’échelle pour que les pieds et les mains de l’artisan couvreur puissent se poser et s’accrocher en toute sécurité.

L’échelle doit avoir la bonne longueur : ni trop longue pour ne pas compromettre l’équilibre du grimpeur, ni trop court pour que ce dernier n’ait pas à marcher sur le toit. Si votre métier vous amène à travailler sur des toits de tailles différentes, optez pour une échelle allongeable. L’échelle doit par ailleurs dépasser la gouttière d’au moins trois échelons. En addition, le toit doit pouvoir supporter le poids de l’échelle et de son utilisateur.

Optez pour un matériau durable et résistant (aluminium, fibre de verre), sans compromettre la sécurité (échelons crantés). Préférez les produits de bonne qualité surtout pour un usage professionnel même si leurs prix peuvent être assez élevés. Une échelle de charpentier haute de gamme a été conçue et fabriquée pour mieux supporter l’usure qu’une échelle basse de gammes.

Pour voir les différents modèles, visitez www.echelledirect.fr

Les précautions à prendre quand on travaille sur un toit

Les accidents sont généralement causés soit par une chute depuis ou à travers le toit, soit en négligeant les procédures de sécurité et en n’utilisant pas les équipements adéquats.

La première étape avant de monter sur un toit consiste à utiliser les équipements adéquats : un pantalon pour protéger les jambes des coupures, des chaussures à embouts métalliques et avec des semelles intermédiaires, un casque pour protéger le crâne en cas de chute ou contre les objets pouvant tomber du toit, des lunettes de protection et des protège-genoux.

Il est également important de prendre en compte le climat et la saison : utiliser une crème solaire en été et porter des vêtements chauds, mais confortables en hiver.

La deuxième étape consiste à savoir se déplacer sur l’échelle de toit. Il est ainsi important de savoir que le déplacement sur l’échelle de couvreur se fait en agrippant et en rampant sur les échelons et non en tenant les deux côtés de l’échelle, le grimpeur doit par ailleurs toujours avoir les mains libres (utiliser une ceinture à outils). Il est primordial de toujours avoir un appui sur les échelons et non de se tenir sur la surface du toit. Pour descendre, l’artisan couvreur doit garder la même position : face à l’échelle. Il ne doit pas donner le dos à l’échelle ni passer ses mains à travers les côtés pour ne pas déséquilibrer l’échelle.

La troisième et dernière étape consiste à faire attention à l’environnement. Comme l’aluminium est conducteur d’électricité, le grimpeur doit faire attention aux fils. Les conditions météorologiques et la saison doivent également être prises en compte : brume, vent, neige, pluie peuvent rendre tout travail sur un toit dangereux.

Les différents matériaux utilisés dans la fabrication des échelles

De nombreux matériaux sont utilisés dans la fabrication des échelles. Les plus communs sont l’aluminium et le bois, mais la tendance du moment est la fibre de verre. Avant d’opter pour une matière en faveur d’une autre, il est important de connaître les avantages et les inconvénients de chacune.

  • L’échelle de toit en fibre de verre :

La fibre de verre a trois grands avantages sur les autres matières, notamment l’aluminium. Elle est plus solide (résiste au feu et se courbe difficilement), elle résiste aux intempéries (pluie, vent, chaleur) et n’est pas conductrice d’électricité et de chaleur.

  • L’échelle de toit en aluminium :

Une échelle en aluminium est plus abordable qu’une échelle en fibre de verre, mais plus résistante qu’une échelle en bois. Grâce à son poids, elle est facile à transporter. Elle est également plus résistante aux fissures que l’échelle en fibre de verre.

  • L’échelle de toit en bois :

Une échelle de toit bois est plus abordable qu’une échelle en aluminium ou en fibre de verre. Plus légère également, elle se transporte sans difficulté.