5 conseils pour le choix d’une complémentaire santé d’entreprise

complémentaire santé

Les entreprises du secteur privé doivent proposer une complémentaire santé d’entreprise aux salariés afin de compléter le remboursement de l’Assurance maladie. Il s’agit d’ailleurs d’une obligation depuis janvier 2016. Il existe cependant plusieurs paramètres à revoir pour trouver une offre adaptée aux besoins de ses collaborateurs. Lesquels ?

Le type de contrat et les ayants droit

L’entreprise doit souscrire un contrat solidaire et responsable selon la loi ANI. Dans ce cas, la compagnie d’assurance est tenue de respecter le cahier de charges publié par le gouvernement mettant en avant les soins à rembourser et les modalités de remboursement. On y trouve notamment le seuil de remboursement minimal, le plafonnement sur chaque poste de soin et la liste des soins remboursés et non remboursés.

En outre, la souscription ne doit pas se baser sur un questionnaire médical au moment de l’adhésion. Il est en effet interdit de trier les membres en fonction de l’état de santé ou de l’âge des salariés. L’avantage ? L’entreprise peut bénéficier d’un certain avantage social et fiscal de la part de l’État permettant d’alléger les charges.

La couverture peut s’étendre sur les ayants droit. Dans ce cas, les enfants et le conjoint pourront profiter d’une bonne couverture. C’est d’ailleurs un excellent moyen pour offrir les meilleurs soins aux membres de la famille de chacun des salariés. Pour évaluer si l’offre est intéressante ou non, il est conseillé de demander deux devis : l’un portant sur les employés uniquement et l’autre incluant les ayants droit. Pour plus d’informations, il est conseillé de prendre contact avec la complémentaire santé alan.

Les niveaux de prise en charge

Il est très important de choisir avec soin les garanties pour assurer aux salariés un bon niveau de remboursement. Pour cela, les dirigeants doivent revoir la prise en charge du ticket modérateur, du forfait hospitalier, des frais dentaires et des frais optiques. On tient à noter que la société est contrainte de proposer une mutuelle à tous les employés.

En revanche, elle peut sélectionner différents niveaux de couverture selon la catégorie professionnelle et le profil des salariés. La raison ? Les postes ne présentent pas les mêmes risques. Par exemple, un commercial n’aura pas les mêmes besoins qu’un cadre qui reste dans la plupart du temps au bureau. Il est donc essentiel de prendre en compte la nature du poste et les risques liés.

Des renforts optionnels peuvent être souscrits dans le cas où l’entreprise souhaite offrir une meilleure protection aux salariés. Bien sûr, chaque option fera l’objet d’une majoration. Toutefois, il s’agit d’un investissement souvent nécessaire pour couvrir les soins non remboursés comme certains frais dentaires ou d’optique. En cas de besoin, il ne faut pas hésiter à demander l’avis des salariés ou de leur représentant. Pour vous accompagner dans le choix de la meilleure formule, contactez le service client de la complémentaire santé alan.

Le montant des cotisations annuelles

En France, l’entreprise paie 50 % des montants convenus et perçoit en contrepartie des avantages fiscaux. Le solde en revanche est prélevé directement sur la rémunération des salariés. Ainsi, il est crucial d’étudier les tarifs pour bien choisir une complémentaire santé d’entreprise et dénicher le meilleur rapport qualité-prix. Il est donc nécessaire de mettre en concurrence les différents acteurs sur le marché et négocier les prix. Pour bénéficier des meilleures couvertures à un coût avantageux, il est conseillé de vous adresser à une mutuelle à destination des entreprises.

L’utilisation des comparateurs en ligne peut vous être d’une grande aide. Ces outils sont gratuits et sans engagement. Ils permettent de confronter les devis en quelques minutes, ce qui peut faciliter le choix. Vous pouvez également demander directement une estimation auprès d’une compagnie d’assurance réputée pour avoir une idée précise du budget à prévoir. En tout cas, le prix ne doit pas être le seul critère. Il faut prendre également le temps d’éplucher le contenu avant de faire un choix. De même, assurez-vous que les services sélectionnés soient compatibles avec les conditions prévues dans la convention collective.

Les clauses du contrat

Vous devez aussi porter une attention particulière sur les clauses du contrat proposé par une complémentaire santé d’entreprise. D’abord, il y a ce qu’un appelle « délai de carence ». Pendant une durée déterminée, certaines garanties ne sont pas encore valables. Pour offrir aux salariés une prise en charge immédiate, optez pour une mutuelle sans délai de carence.

Il existe aussi des exclusions de garantie qui sont clairement mentionnées dans le contrat d’assurance. Il faut vérifier chaque ligne et demander des rectifications si certaines conditions vous semblent abusives. De même, collectez le maximum d’informations sur le processus de remboursement et les conditions de résiliation.

Pour la souscription d’une complémentaire santé d’entreprise, il est fortement recommandé de vous tourner vers un partenaire reconnu et sérieux possédant une expertise avérée en matière d’assurance santé. Il doit aussi être en mesure de proposer des formules sur mesure que vous pourrez personnaliser en fonction des besoins réels de vos collaborateurs.

Le CBD, une aide précieuse pour les malades?
Comment mettre en place une stratégie de contenus ?