Quelles sont les avantages à employer le calorifugeage industriel ?

calorifugeage industriel

 Calorifuger consiste à protéger les différentes installations d’une construction contre les déperditions thermiques. Et dans une usine, il faut savoir que les dépenses énergétiques sont beaucoup plus importantes que dans une maison. Protéger l’ensemble des tuyaux industriels va donc s’avérer très avantageux sur plusieurs plans. Voyons donc plus en détails ce qu’est le fait de calorifuger les installations d’une industrie, comment se déroule l’opération et quels en sont les avantages.

Définition du calorifugeage

Pour limiter les déperditions thermiques et faire des économies d’énergie, il est nécessaire d’isoler thermiquement les installations industrielles (au niveau desquelles les déperditions de chaleur peuvent se produire) en employant un bon isolant. Cette opération porte le nom de calorifugeage industriel. Les installations concernées sont principalement les canalisations, les réservoirs et les tuyauteries et peuvent donc être remplies d’air, d’eau ou d’autres fluides. L’isolant sera donc adapté en conséquence. Par ailleurs, il faut savoir que la rénovation énergétique, comme la pose de calorifuge, peut donner lieu à différents types de financements, comme la prime énergie.

Comment se déroule le calorifugeage ?

L’opération de calorifugeage consiste en premier à poser une couche de matériau isolant sur l’installation. Puis cette première couche va être recouverte pour améliorer le renforcement contre les perturbations extérieures. Il faut savoir que les isolants utilisés sont très nombreux sur le marché. Généralement, dans le secteur industriel, il s’agit d’une coquille de laine minérale à base de fibre de roche, ou des laines de céramique ou de verre. Ils sont particulièrement efficaces pour conserver la chaleur (grâce à leur fort pouvoir isolant) et résistent aux très hautes températures. Pour les installations de refroidissement (groupe froid), il sera utilisé des mousses organiques. Elles ont l’avantage de limiter les déperditions thermiques qui surviennent tout au long du cycle de refroidissement. De plus, des coudes spécifiques, des manchons ou des rivets seront également employés, suivant les caractéristiques et la nature de l’équipement. Puis pour finir l’opération, les calorifugeurs procèdent à une deuxième phase de recouvrement en posant une feuille de tôle Isoxal (ou inox), de PVC ou de papier aluminium. Il faut noter que dans les environnements où les pertes thermiques et les agressions sont plutôt forts, c’est la feuille de tôle inox qui sera privilégiée.

Avantages de calorifuger

Quatre points essentiels ont été relevés concernant les avantages à isoler thermiquement ses installations industrielles. Le premier est une limitation des pertes de chaleur : au sein des installations, certaines contiennent ou drainent un fluide froid ou chaud (gaz, eau, vapeur, bitume). Les équipements concernés (chaudières, tuyauteries, citernes, réservoirs) sont donc très sujets à des pertes de chaleur. Les isoler permet alors de conserver l’énergie thermique et d’empêcher les fluides de s’échapper des conduits. Le second est une protection contre les attaques extérieures (gel, condensation, givre). Une bonne isolation limite énormément leurs effets et permet aussi de diminuer considérablement les rejets de gaz à effet de serre. Le troisième est un bien meilleur rendement des systèmes installés. Correctement protégés, les installations ont en effet une plus haute performance. Les déperditions sont diminuées et les fluides arrivent plus rapidement à leur destination. Le dernier point non négligeable est la réalisation de belles économies sur la facture énergétique. Mettre un calorifuge sur ses installations industrielles est un investissement très rentable à long terme. Le projet n’est pas en plus très onéreux. En le réalisant, vous ferez des économies d’énergie sur une longue période. Et n’hésitez pas à consulter le dispositif des certificats d’économies d’énergie pour en apprendre plus et calculer votre prime énergie.