Elles maltraitent des patients et exhibent les vidéos sur les réseaux sociaux

Les faits se sont déroulés dans une maison de retraite située à Annet-sur-Marne en Seine-et-Marne.

Lors d’un stage d’apprentissage professionnel débuté lundi 18 janvier, trois adolescentes âgées de 16 à 17 ans ont commis des actes de violences en réunions  filmé par leurs soins « sur plusieurs résidents handicapé ou atteints de la maladie d’alzheimer » selon la gendarmerie.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là, en moins d’une semaine les 3 protagonistes ont publiée pas moins de 33 vidéos les mettant en scène sur la plateforme sociale Snapchat.

Émus par la violence diffusé dans ces vidéos ce sont certains de leurs camarades qui ont alerté le corps enseignant, « les trois élèves ont été retirés de la maison de retraite et la direction a été prévenue » selon la même source.

Interpellées par les gendarmes et placées en garde à vue, elles ont été mises en examen vendredi pour violences en réunion avec préméditation, diffusion sur internet de scènes de violence et atteinte à la vie privée, et placées sous contrôle judiciaire, selon l’AFP.