Comment soigner une infection urinaire ?

infection urinaire

L’infection urinaire est souvent retrouvée chez la femme surtout pendant la période de grossesse et de ménopause. Mais ne vous inquiétez pas, elle peut se soigner facilement quand elle est diagnostiquée précocement.

Quelles sont les causes et les complications d’une infection urinaire ?

Pour toutes infections, il faut une porte d’entrée. Dans le cas de l’infection urinaire, le plus souvent les germes, surtout les bactéries entrent à travers le méat urinaire. Ces microbes remontent jusqu’à la vessie et peuvent même atteindre les reins. On appelle cette voie « ascendante ». Dans cette situation, les causes de l’infection résident dans l’hygiène et le mode de vie. Mais dans certains cas comme la tuberculose, les reins et les voies urinaires y compris la vessie peuvent être infectés. Cette voie est appelée « hématogène ». Quant aux complications, elles dépendent des causes de l’infection, plus précisément de la nature du germe. Il y a des bactéries plus dangereuses que d’autres. Ainsi, les complications diffèrent d’un microbe à l’autre. Mais la plupart des infections urinaires sont dues aux germes provenant de l’anus ou du vagin.

Les manifestations d’une infection urinaire sont variées

L’infection urinaire peut être classée en deux groupes. Il s’agit de l’infection urinaire haute et basse. La plupart du temps, quand elle est basse, elle est souvent non compliquée. On assiste donc à une simple cystite. C’est une infection de la vessie. Quand l’infection est localisée au niveau des reins et des canaux en amont de la vessie, vous avez une pyélonéphrite. Cela peut être aigu ou chronique selon l’ancienneté des signes que vous présentez. Concernant ses manifestations, vous vous plaindriez de brûlure lors de la miction. Vous pouvez aussi constater une envie fréquente et pressante d’uriner alors qu’il n’y a que quelques gouttes qui sortent. Éventuellement, vous aurez mal au niveau du bas du ventre ou du dos. Votre urine devient malodorante et trouble. Quelques fois, elle sera teintée de sang ou de pus. Mais votre température corporelle peut ne pas augmenter lors d’une cystite. Quand l’infection atteint un stade avancé, les plus redoutables sont l’insuffisance rénale et la septicémie. Dans ce cas, l’hospitalisation ne doit pas être ignorée, car les causes de l’infection sont plutôt graves.

Pour vous débarrasser d’une infection urinaire, que diriez-vous si…

L’essentiel est de boire beaucoup d’eau ? La majorité des infections urinaires simples se guérit naturellement si la personne atteinte boit abondamment. Il est conseillé de consommer 2 litres d’eau par jour. Cette eau n’est pas forcément de l’eau plate. Vous pouvez utiliser des infusions, des jus ou des soupes. Le primordial c’est que vous réussissez à terminer la quantité recommandée. Pour celui des antibiotiques, il est préférable que vous consultiez un médecin pour ne pas vous tromper de molécule et développer une résistance aux bactéries. Veuillez lui mentionner aussi si c’est la première fois que vous êtes infectée ou si l’infection est répétitive. Respectez ses recommandations à propos des mesures hygiénodiététiques pour éviter au maximum le développement de cette infection. Rassurez-vous, les causes de l’infection urinaire sont facilement évitables et les conseils sont aisément réalisables.