Comment assurer ses biens de consommation ?

assurer biens de consommation

Avec l’ancrage des objets connectés dans le quotidien, les assurances affinitaires se développent de plus en plus. Elles proposent une panoplie de services dont la couverture des smartphones, des tablettes, des ordinateurs et autres articles de valeurs. Comment choisir sa compagnie et son offre de garantie ? Les réponses meublent ce billet.

Qui propose une assurance affinitaire ?

Quels que soient leurs matériaux de fabrication, les biens de consommation demeurent fragiles. Ils peuvent se casser suite à un jet par accident, à une chute, se perdre ou être volés. Or, concentrés d’outils technologiques, ils nécessitent un investissement financier important, et ce, sans compter leur montée en gamme. Voilà pourquoi de nombreux acteurs proposent des garanties en vue de les couvrir, leurs offres abondent sur le marché. Certains fabricants de smartphones proposent la possibilité de souscrire une assurance en ligne. Selon les avis des acquéreurs, elle se révèle pratique surtout lorsque le portable s’obtient en location. Outre les marques, les affinitaires à l’instar de SFAM mettent à disposition de leurs clients une variété de formules de couverture. Par exemple, cette société française d’assurance promet une garantie familiale avec le Pack Famille. Depuis des années, des opérateurs de téléphonie mobile s’insèrent eux aussi dans le rang. Les fournisseurs classiques entrent également dans la cadence : ils réinventent leurs options et les accompagnent d’un avertissement : ils ne couvrent pas les incidents provoqués par « négligence ou par maladresse ». Exit ces acteurs, on retrouve les plateformes de reconditionnement avec leurs assurances affinitaires en cas d’achat de mobiles d’occasion, et les grandes surfaces. Avec celles-ci, le contrat prévoit généralement une résiliation, 31 jours après sa signature.

La couverture téléphone cassé ou volé et l’assurance multirisque habitation

Outre la responsabilité civile, un contrat d’assurance habitation (MRH) peut prendre en compte le logement et les biens de son souscripteur en cas de sinistre. Avec cette formule, tous les objets de l’habitation s’insèrent dans la garantie. L’assuré bénéficie d’une indemnisation en cas de vol, de casse ou de perte de son bien de consommation. Par défaut, ce principe apparaît dans tous les accords MRH auprès des assureurs. Néanmoins, par précaution, les professionnels recommandent de vérifier l’existence de cette clause quand on conclut sa convention, y compris avec SFAM assurance. Il convient de porter son attention sur les alinéas « Objets sensibles » ou « Objets mobiles connectés » afin de disposer des informations nécessaires. En ce qui concerne la garantie contre le vol, les conditions varient d’un accord à un autre. Selon qu’il s’agisse d’un cambriolage, d’un acte de vandalisme ou d’un vol simple, les options diffèrent, d’où l’importance de discuter avec son assureur en amont. Par ailleurs, il reste possible de négocier une extension de couverture de MRH sur les objets connectés mobiles hors du logement. Cette démarche s’accomplit soit lors de la signature du contrat, soit au cours de son exécution grâce au rajout d’un avenant qui précise les modalités de protection des biens de consommation.

Sur quelles bases choisir sa garantie ?

Eu égard à l’abondance des offres, retenir un assureur ou une proposition d’assurance SFAM présente des difficultés. Pour autant, il existe des techniques simples pratiquées en vue de fixer sa décision. L’une d’elles revient à considérer le délai de carence de la couverture ainsi que les exclusions de garanties mentionnées dans le contrat. À cet effet, l’une des techniques plébiscitées consiste à se servir d’un comparateur d’assurances. Cet outil disponible en ligne donne la possibilité d’opter pour une formule dont la durée demeure étendue et les obligations souples. En plus, l’utilisateur trouve aisément l’offre qui correspond à son budget. Comme exemple, en raison de son coût, le client peut préférer une offre de couverture de la société SFAM à une autre émise par une autre société française d’assurance. Par ailleurs, les modalités de remboursement peuvent orienter le choix d’un contrat SFAM téléphone. Dans la plupart des cas, elles ne se mettent en évidence que si les biens touchés par le sinistre se trouvent à l’intérieur du logement. Enfin, il est utile de s’intéresser au montant d’indemnisation prévu dans l’accord. En fonction du niveau de garantie choisi, le souscripteur voit son bien de consommation remboursé pour sa valeur à l’achat ou avec une déduction due à son état vétuste.